Cercle Littéraire des écrivains cheminots (CLEC)

Cercle Littéraire des Écrivains Cheminots

Union artistique et intellectuelle des cheminots français

Editoriaux de la revue du CLEC

par

Nous y voici à ce numéro 300 que depuis un certain temps nous – c’est-à-dire tous ceux qui sont impliqués dans la réalisation de cette revue et plus largement dans la vie de l’association – voyions se profiler à l’horizon sans vraiment oser y croire : nous l’avons fait, vous l’avez [......]

par

Vivons-nous une époque formidable ? Cela se pourrait ; n’est-ce pas la première fois, depuis le début de l’existence de l’Homme-pensant, que nous sommes en mesure, sur des bases solides, pas seulement des craintes infondées, d’appréhender la possibilité d’une fin de notre espèce. [......]

par

Comme un vol de gerfaut...

Pour effectuer ce vol intérieur de notre éditorial, nous avons choisi de prendre l’avion… De le prendre pour cible ! Qu’on se rassure, il ne s’agit pas de lui couper les ailes. Nous avons décidé de nous associer au concert de ceux qui s’émeuvent, à l’heure [......]

par

Comme le vol du scarabée

Il ne vous a pas échappé que nous sommes au mois de juillet ; c’est assez souvent, pour nombre d’entre nous, le temps des vacances, sinon celui des voyages, souvent celui des rapprochements familiaux. Pour l’association, cette période est aussi celle de la gestion [......]

par

Verdeur retrouvée ?

En mai dernier, nous évoquions les troubles qui envenimaient alors la vie de l’entreprise. C’est fini, tout est réglé, il ne reste plus que quelques détails relatifs notamment à l’organisation de ce que jadis nous appelions le comité d’entreprise. Quelques menues monnaies [......]

par

Dans ce numéro, nous faisons la part belle à la poésie. C’est l’occasion, puisque mars est aussi le mois de la poésie, de rappeler que dans notre revue elle a une vraie place, qu’elle n’est pas là pour assurer les comblements des bas de page.

Nombreux sont les lecteurs du dévorant à écrire [......]

par

QUOI DE NEUF SOUS LE SOLEIL ?

Voici quelque temps, à l’occasion de rencontres fortuites il n’était pas rare d’évoquer la météorologie. Cela se fait encore dans l’ascenseur, par exemple ; le sujet est excellent pour franchir, en compagnie d’une personne dont on sait peu de chose, les [......]

par

À juste titre

Lorsque vient l’heure de faire suivre l’ensemble des fichiers qui, à terme, constitueront le dévorant, il est grand temps de « boucler » l’éditorial. Souvent des idées ont été notées, des sujets retenus afin de les évoquer dans ces quelques signes typographiques qui [......]

par

On fête ? on commémore ?

Le second terme a quelque chose de solennel que le premier n’a pas, il est plus guindé, plus empesé. On associe volontiers les fanions, les calicots, les bougies joyeusement scintillantes de mille feux à la fête. Du coup, l’actualité n’y aidant pas, on ne sait [......]