Cercle Littéraire des écrivains cheminots (CLEC)

Cercle Littéraire des Écrivains Cheminots

Union artistique et intellectuelle des cheminots français

Editoriaux de la revue du CLEC

par

La promesse de l'aube.

Comme nombre d’entre vous, j’ai profité de ces dernières semaines pour lire. Parmi les ouvrages lus, il y eut La promesse de l’aube, de Romain Gary, même si je ne puis que vous inciter à lire ou relire cet ouvrage, je ne m’appuierai pas sur son contenu, pour faire [......]

par

Nous y voici à ce numéro 300 que depuis un certain temps nous – c’est-à-dire tous ceux qui sont impliqués dans la réalisation de cette revue et plus largement dans la vie de l’association – voyions se profiler à l’horizon sans vraiment oser y croire : nous l’avons fait, vous l’avez [......]

par

Vivons-nous une époque formidable ? Cela se pourrait ; n’est-ce pas la première fois, depuis le début de l’existence de l’Homme-pensant, que nous sommes en mesure, sur des bases solides, pas seulement des craintes infondées, d’appréhender la possibilité d’une fin de notre espèce. [......]

par

Comme un vol de gerfaut...

Pour effectuer ce vol intérieur de notre éditorial, nous avons choisi de prendre l’avion… De le prendre pour cible ! Qu’on se rassure, il ne s’agit pas de lui couper les ailes. Nous avons décidé de nous associer au concert de ceux qui s’émeuvent, à l’heure [......]

par

Comme le vol du scarabée

Il ne vous a pas échappé que nous sommes au mois de juillet ; c’est assez souvent, pour nombre d’entre nous, le temps des vacances, sinon celui des voyages, souvent celui des rapprochements familiaux. Pour l’association, cette période est aussi celle de la gestion [......]

par

Verdeur retrouvée ?

En mai dernier, nous évoquions les troubles qui envenimaient alors la vie de l’entreprise. C’est fini, tout est réglé, il ne reste plus que quelques détails relatifs notamment à l’organisation de ce que jadis nous appelions le comité d’entreprise. Quelques menues monnaies [......]

par

Dans ce numéro, nous faisons la part belle à la poésie. C’est l’occasion, puisque mars est aussi le mois de la poésie, de rappeler que dans notre revue elle a une vraie place, qu’elle n’est pas là pour assurer les comblements des bas de page.

Nombreux sont les lecteurs du dévorant à écrire [......]

par

QUOI DE NEUF SOUS LE SOLEIL ?

Voici quelque temps, à l’occasion de rencontres fortuites il n’était pas rare d’évoquer la météorologie. Cela se fait encore dans l’ascenseur, par exemple ; le sujet est excellent pour franchir, en compagnie d’une personne dont on sait peu de chose, les [......]

par

À juste titre

Lorsque vient l’heure de faire suivre l’ensemble des fichiers qui, à terme, constitueront le dévorant, il est grand temps de « boucler » l’éditorial. Souvent des idées ont été notées, des sujets retenus afin de les évoquer dans ces quelques signes typographiques qui [......]