Cercle Littéraire des écrivains cheminots (CLEC)

Cercle Littéraire des Écrivains Cheminots

Union artistique et intellectuelle des cheminots français

Editoriaux de la revue du CLEC

par

On fête ? on commémore ?

Le second terme a quelque chose de solennel que le premier n’a pas, il est plus guindé, plus empesé. On associe volontiers les fanions, les calicots, les bougies joyeusement scintillantes de mille feux à la fête. Du coup, l’actualité n’y aidant pas, on ne sait...

par

Les mauvaises nouvelles ne sont pas fausses !

On ne remercie certainement jamais assez ceux qui, à tour de rôle, nous dirigent.

Pourtant, souvent ils prennent grand soin de nous ! J’ai en mémoire, c’était tout juste hier, le souhait de l’un d’eux qui veut nous protéger de ce qu’en...

par

Nous évoquions, dans notre précédent éditorial, l’écriture inclusive : on en parle encore. Le Premier ministre, que l’on suppose, comme quelques autres, excédé par cette querelle franco-française, s’est, comme on dit, « fendu » d’une circulaire (du 21 novembre 2017). Celle-ci précise...

par

Les mots en guirlande

Voilà, c’est fait, l’année a basculé vers un nouveau millésime. Qu’en sera-t-il de ses qualités, plus doux au palais ? plus âpre au gosier ? Les bilans sont pour les fins de périodes, les bonnes résolutions, les espoirs se formulent à l’entrée des cycles nouveaux....

par

"Du cycle et du cercle"

C’est fait, l’élection s’est déroulée dans de bonnes conditions, sans surprise, sans premier tour, sans controverse. Le CLEC a son nouveau président : le même que les années précédentes !

J’ai l’honneur de mériter cette distinction, j’en remercie ceux...

par

Dévorant 283 - Editorial de Philippe Deniard

"Lire, dire et faire"

Le CLEC avec les articles qui composent le dévorant invite ses abonnés à gouter au plaisir de la lecture. Les propositions en ce domaine sont multiples. Dans le numéro précédent, nous avons évoqué les bibliothèques des CER,...

par

Les « filles » et l'argent

Est-ce encore pour « faire moderne » ou par manque d’imagination qu’aux premiers froids venus certains dirigeants de notre chère maison SNCF exhument leur horripilant Girls’ Days (majuscule à Girls et majuscule à Days) ?

Rappelons qu’il s’agit, par l’intermédiaire...