Cercle Littéraire des écrivains cheminots (CLEC)

Cercle Littéraire des Écrivains Cheminots

Union artistique et intellectuelle des cheminots français

En décembre 2014, c'est André Bonnisseau qui a animé l'atelier d'écriture mensuel L'atelier parisien de mars 2014

par

Soyez le premier à commenter cet article

Les 8 participants à l'atelier d'écriture "parisien" du 5 décembre se sont efforcés de décoincer la (les) bulle(s)

La séance, animée par André Bonnisseau, s'organisa autour du terme "bulle" dans ses différentes acceptions, les locutions qui l'utilisent, et les inévitables néologismes ou jeux de mots que peut inspirer l'idée.

Après un petit jeu du « mot de passe », destiné à s'approcher du mot-clé du jour, et un rébus formant un tout de "phylactère", la suite vit les écrivants s'activer avec l'effervescence de l'eau gazeuse autour de textes assez brefs, mais au contenu fort pétillant.

Chacun(e) devait d'abord écrire un panégyrique vantant la notion de « coincer la bulle », puis rédiger une pétition des habitants d'une commune nommée Bulle (si,si, il en existe...) mécontents de cette identité... Un résident Suisse s'est à cette occasion invité à notre table.

La pause consista à remplir les bulles de quelques scènes quotidiennes ou vignettes de roman-photo ; et là, comme pendant toute la séance, l'imagination fut au rendez-vous.

Enfin, le groupe se mit dans la peau (ou la soutane) du pape (ou bien de toute autre autorité morale) pour rédiger une bulle condamnant les écrits des adeptes du « coinçage la bulle ».

Voir les écrits des "enfants de la bulle"