Cercle Littéraire des écrivains cheminots (CLEC)

Cercle Littéraire des Écrivains Cheminots

Union artistique et intellectuelle des cheminots français

L'atelier parisien d'écriture du CLEC

Les ateliers dits "parisiens"

C’est en 2000 que le conseil d’administration du CLEC donnait son accord pour le projet d’animation d’un atelier d’écriture.

Ainsi une fois par mois le vendredi après-midi un groupe d’ « écrivants » se réunissait, dans une salle de la gare Saint Lazare, autour de jeux d’écriture. Chacun pouvait venir selon ses disponibilités, il n’était pas obligatoire d’assister à toutes les séances, cette souplesse permis aux personnes en activité et aux retraités de participer à ces ateliers. Le nombre variait à chaque fois, il y eut très vite les habitués, les fidèles.

En plus des ateliers mensuels, il fut proposé des ateliers à thèmes : nouvelle, initiation à l’écriture journalistique, théâtrale, au conte…

Internet faisant son entrée dans les foyers, l’atelier pouvait donc être élargi aux non parisiens, l’idée d’un atelier Internet fut adoptée en 2003. S'informer sur l'atelier Internet
C’est Mireille Gras qui porta le projet (Courriel : Mireille Gras).

A partir de 2004 des ateliers en résidence de 3, 4 ou 7 jours furent proposés autour de sujets tels que : « les 5 sens » à la Grande Motte, « la lenteur, la sieste, la paresse » dans la Drôme, « écrire à la montagne » à Chamonix, « une initiation à l’autobiographie » près de Dieulefit…

Chaque saison un atelier «  écriture et tourisme » fut organisé en province sur 1 ou 2 jours, (Toulouse, Rouen, Strasbourg, Lille, Marseille,…)

14 ans après l’aventure continue, les séances ont lieu maintenant 9 rue du Château-Landon dans le 10 ème arrondissement de Paris.

L’animation a été ouverte à qui désirait l’assurer offrant ainsi des consignes d’écriture très diversifiées. C’est une dizaine d’animateurs que compte maintenant le CLEC.

L’atelier d’écriture reste un lieu chaleureux, convivial et apprécié des participants.

Si vous êtes intéressé par l’atelier d’écriture "parisien", n’hésitez pas à contacter : Denise Thémines